Les deux reports du Brexit ont assez peu marqué les marchés, à l’exception d’un sensible regain des importations françaises d’agneaux britanniques en début d’année. Après un important recul l’an passé, l’offre du Royaume-Uni bondit de 8,4 % en cumul de janvier à septembre, venant accroître les disponibilités à l’exportation. En conséquence, les achats franç...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
error: ContentHttpServletRequest:/eom/SysConfig/MPS/FA.fr/jpt/leaves/article/article_container.jpt
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
A lire aussi
  • Les cours s’envolent

    error: /eom/SysConfig/MPS/FA.fr/jpt/leaves/service/_date_article_mod.jsp?timeMod=20191219095218