À Saint-Chély-d’Apcher, en Lozère, les quarante-huit simmentals de l’exploitation du lycée François Rabelais ont intégré, fin 2018, un bâtiment neuf, conçu pour le bien-être des animaux et des hommes. En salle de traite, le travail est facilité. « Nous avons opté pour une disposition en épi à 60 degrés, qui concilie traite par l’arrière et sortie des vaches...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
16%

Vous avez parcouru 16% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !