« Depuis deux ans, mon père et moi repensons notre système avec l’appui technique de 5mVet. Avec 200 ha et 140 blondes d’Aquitaine inscrites, nous produisons des broutards mâles, des génisses de reproduction et des vaches de réforme finies. Outre l’implantation de prairies temporaires et l’arrêt du maïs ensilage, nous avons amélioré la qualité de l’eau distribuée avec un appareil...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
49%

Vous avez parcouru 49% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

Les besoins des industriels sont couverts

Les industriels du grand Ouest, qui affichent des besoins moindres, n’ont aucune difficulté à s’approvisionner en réformes laitières. Du côté des bons animaux viandés et finis, le commerce ne fait pas apparaître de changements significatifs en ce début de semaine. La pression reste marquée dans les allaitantes de choix secondaire.
Votre analyse du marché - Bovins maigres

Léger rebond

Le remplissage de deux bateaux à destination du Quatar et de la Tunisie a donné un peu de souplesse dans les échanges d’animaux cette semaine, sans pour autant impulser un renversement de tendance des prix face à des marchés italien et espagnol toujours très peu actifs.