«Les animaux confirment les orientations raciales avec l’objectif d’un bon compromis entre les qualités d’élevage et bouchères, explique Yves Chassagny, président de l’Upra et de l’Union Aubrac. L’objectif est de maîtriser le poids et le gabarit, tout en préservant la rusticité d’une race adaptée aux systèmes herbagers d’altitude. »
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
53%

Vous avez parcouru 53% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !