De janvier à septembre 2020, les envois de viande fraîche, réfrigérée ou congelée restent stables sur un an, à 366 000 tonnes équivalent carcasse (tec). Par rapport à 2019, ils progressent de 4 % vers les pays tiers, soit 5 000 tec. Le débouché chinois tire cette tendance, avec une hausse des exportations de 33 %. La demande de l’empire du Milieu en vue du nouvel an, qui sera fêté le 12 février 2021, est en effet restée soutenue. A contrario, le commerce s’érode vers les pays de l’Union européenne, en particulier avec l’Italie (- 2 % par rapport à 2019). Dans le même temps, les importations françaises, essentiellement en provenance d’Espagne, se replient de 6 % sur un an.