Durant l’été, une forte hausse des importations d’agneaux vifs a été observée, essentiellement en provenance d’Espagne. En cumul de janvier à septembre, elles sont passées de 115 000 tonnes en 2019 à 160 000 tonnes en 2020.

Cette tendance a été particulièrement marquée pendant l’été. Sur le seul mois de juillet, la progression des achats de vif s’est établie à plus de 250 % en un an. Elle s’explique notamment par le manque d’agneaux français au moment de la fête de l’Aïd, ainsi qu’une offre de viandes importées en retrait. Les moindres départs à l’étranger, en raison de l’épidémie de Covid-19, ont soutenu cette dynamique.