«Le microbiote intestinal influence la santé, la robustesse, l’efficacité digestive, la sécurité sanitaire des aliments, le développement et la croissance des volailles », énumère Fanny Calenge, généticienne à l’Inra (1). Toute perturbation de cette flore digestive affecte donc la productivité des volailles. D’où l’intérêt du projet MetaChick, démarré...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
31%

Vous avez parcouru 31% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !