Àl’occasion du concours qui se déroulait le 15 septembre dernier dans le cadre des Pyrénéennes à Saint-Gaudens, en Haute-Garonne, Hugo, du Gaec Martinat, a remporté le prix de championnat mâle gascon, pour la deuxième fois consécutive. Ce taureau avait déjà atteint la plus haute marche du podium en 2015, lors de la dernière édition du Top 100.

« La section des mâles adultes était relevée et le classement serré, souligne Frédéric Piquemal, de l’organisme de sélection de la race gasconne. Hugo, très utilisé en insémination artificielle, possède une poitrine large et profonde. Son bassin ample et très plat a également conquis les juges. »

La participation d’un jeune éleveur installé depuis deux ans, Rémi Lopes, qui a remporté la section des jeunes taureaux avec Lukyn, est également à noter.

Du côté des femelles, le prix de championnat a été remporté par Histoire. Elle appartient aussi au Gaec Martinat et est suitée d’un jeune mâle issu du croisement avec Hugo. « Largeur et longueur sont ses qualités principales, ajoute Frédéric Piquemal. Ce sont les critères privilégiés à la hauteur au garrot.

Autre moment fort de l’édition de 2018, une section a récompensé le meilleur veau croisé avec un taureau blond d’Aquitaine. Le gagnant est Necker, appartenant à Evelyne Esteveny. Il est issu du croisement avec Folker.

Marie-France Malterre