C’était l’une des informations phares de la conférence de presse de la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) le 18 janvier 2023. Thierry Roquefeuil, président du syndicat ainsi que de l’interprofession laitière (Cniel), avait annoncé l’entrée des organisations de producteurs (OP) dans le collège des producteurs du Cniel. France OP Lait, fédération qui représente un tiers des organisations de producteurs (OP) de la filière laitière, n’avance pas la même version.

"Pire qu’un strapontin"

"La vérité est qu’il n’y a pas de représentation des OP au Cniel, tance France OP Lait (FOPL), dans un communiqué publié ce lundi 23 janvier 2023. C’est bien un représentant du collège des producteurs, en l’occurrence Yohann Barbe, élu FNPL, qui a été désigné par son syndicat comme ayant la charge du "dossier OP"." Selon France OP Lait, seuls deux présidents d’OP, nommés respectivement par la FNPL et la Confédération paysanne, sont "invités sans droit de vote à l’assemblée générale du Cniel".

"C’est pire qu’un strapontin !", s’agace la fédération, qui dénonce une "représentation usurpée des OP". Elle regrette que les missions du Cniel soient aujourd’hui exercées sans les OP, "et même parfois contre celles-ci. Il est en effet indéniable que les industriels bénéficient de connaissances et même de données des producteurs adhérents dont les OP ne disposent toujours pas", souligne FOPL.