Dans une lettre ouverte diffusée le 5 décembre 2022, l'association Lait Bio de France lance un appel pour une concertation nationale, à l'attention de tous les acteurs de la fillière biologique. Elle souhaite discuter de l'avenir de l'agriculture biologique avec les pouvoirs publics. Cette mobilisation a pour objectif de "construire [...] un programme de mesures, à la fois pour aider les fermes bio ainsi que les entreprises de transformation et de commercialisation à passer la crise, mais aussi pour [...] donner collectivement un nouveau souffle et un horizon de développement".

La fillière laitière mise à mal

Les éleveurs laitiers payent les conséquences de la crise, estime l'association. Ils sont touchés par "la disparition de l'aide au maintien programmée en 2023 dans le cadre de la nouvelle Pac" et par une "stagnation du prix de vente moyen à la production". L'augmentation du prix des intrants à cause des événement climatiques de 2022 pénalise aussi le revenu des producteurs biologiques.

Enfin, la diminition des ventes de produits laitiers biologiques provoque "un déclassement important" et défavorise l'ensemble de la filière notamment les entreprises de transformation et de collecte ainsi que la valorisation du lait biologique destinés aux transformateurs.