« Ecow permettra aux éleveurs de mettre en évidence les vaches et lignées ayant de bonnes performances de production et une répercussion positive sur l’économie de l’exploitation, explique Florence Marquis, la directrice du Herd-book charolais, à l’occasion d’une conférence de presse au Sommet de l’élevage, le 3 octobre. Souvent, la bonne vache est celle dont on n’entend pas parler, qui vêle régulièrement et sans problème. »

Chaque animal se voit attribuer une note Ecow par campagne de vêlage. Les critères qui entrent dans le calcul sont liés à la vache elle-même (âge au premier vêlage, intervalle vêlage-vêlage, prolificité, pointage…) et à ses produits (mortalité des veaux, poids, pointages…). Une note Ecow carrière reprend les différentes notes de campagne pour qualifier la qualité de la carrière globale de la vache.

Ce nouveau service est une adaptation de ce qui existe en race prim’holstein. Il a vu le jour grâce au partenariat avec Prim’holstein France, au travers de l’association Symbiose.

« C’est un outil complémentaire d’aide à la décision qui, contrairement aux index Iboval qui sont 100 % génétiques, s’affranchit du poids de l’ascendance et offre un classement à l’échelle de l’élevage et non de la race », explique Sébastien Cluzel, le secrétaire général du Herd-book charolais. Gratuit, Ecow sera diffusé auprès des 2 000 adhérents du Herd-book qui le souhaitent dans les prochains mois.

Application smartphone

Autre service gratuit développé en 2018, l’application Herd-book charolais pour smartphone commence à faire des adeptes. Elle offre deux types de service aux adhérents : l’accès à des informations concernant leurs animaux pour faciliter la gestion du troupeau, et la possibilité de mettre en ligne des reproducteurs à vendre. « L’application s’adresse également à tous les éleveurs de charolais, qui peuvent géolocaliser les élevages adhérents et accéder aux petites annonces », précise Florence Marquis.

« On nous reproche parfois de ne penser qu’à l’organisation des concours, remarque Pascal Langevin, le président du Herd-book. Le développement de ces deux outils, totalement en lien avec les attentes des éleveurs, prouve le contraire. »

Valérie Scarlakens