C’est officiel. « Depuis le 2 septembre 2021, conformément aux normes internationales de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), la France est de nouveau indemne d’influenza aviaire hautement pathogène », annonce le ministère de l’Agriculture dans un communiqué de presse diffusé ce 3 septembre 2021.

 

À lire aussi : Le risque lié à l’influenza aviaire repasse à « négligeable » (28/05/2021)

3,5 millions de volailles abattues

La France a perdu ce statut après la détection du virus H5N8 en novembre 2020 « à l’occasion des migrations d’oiseaux sauvages », rappelle le ministère. Le virus H5N8 de la grippe aviaire est à l’origine de 492 foyers dans des élevages de volailles de quinze départements. Parmi ces derniers, trois ont concentré 95 % des foyers : les Landes, le Gers, et les Pyrénées-Atlantiques.

 

À lire aussi : Une nouvelle feuille de route contre l’influenza aviaire (09/07/2021)

 

Le ministère rappelle que l’Administration a fait abattre environ 3,5 millions de volailles, essentiellement des canards. Ordonnés à la suite de la détection de foyers ou de manière préventive, ces abattages avaient pour but de limiter la propagation du virus. Le recouvrement du statut indemne rouvre des perspectives à l’exportation.

 

« Une vigilance de tous doit néanmoins être maintenue dans les mois et les semaines à venir et la mise en œuvre des engagements pris par tous les acteurs est indispensable pour garantir des perspectives plus favorables à la filière, insiste le ministère. La détection par les autorités sanitaires belges d’un cas d’influenza aviaire hautement pathogène rappelle cet impératif. »