« En 2021, les Français plébiscitent davantage l’élevage au sol, qui connaît une envolée de ses ventes », se réjouit Philippe Juven, président du Comité national de la promotion de l’œuf (CNPO), lors d’une conférence de presse du 6 octobre 2021.

 

À l’occasion de la 25e édition de la journée mondiale de l’œuf ce 8 octobre 2021, le CNPO a présenté les chiffres de la filière marquée par une année 2020 « atypique » liée aux confinements. 2021 se démarque par un retour à la normale et par des records de ventes. Parmi les élevages alternatifs qui continuent de gagner du terrain, « l’élevage au sol enregistre les plus fortes progressions entre 2019 et 2021 ».

 

À lire aussi : Les effectifs de poules en cage continuent de baisser (07/10/2021)

 

Les ventes d’œufs d’élevages au sol ont bondi de 175 %

Les œufs alternatifs représentent désormais près des trois quarts des œufs vendus en magasins, soit 72 %. Parmi eux, les œufs issus d’élevages au sol enregistrent des ventes qui ont progressé de 175,3 % en volume sur les huit premiers mois de l’année par rapport à la même période en 2019. Un « record » constate le CNPO.

 

Les ventes d’œufs issus d’élevages au sol ont progressé de 175,3 % en 2021. © Adocom-RP
Les ventes d’œufs issus d’élevages au sol ont progressé de 175,3 % en 2021. © Adocom-RP

 

Désormais, 14 % des œufs achetés par les ménages sont des œufs issus d’élevage au sol, alors qu’ils représentaient 12 % en 2020. Ils devancent les œufs sous label rouge (7 %), mais restent derrière les œufs bio (22 %) et les œufs de plein air (hors label rouge) qui représentent la plus importante part du marché avec 29 % des achats des ménages.

 

 

14 % des œufs achetés en magasin par les ménages en 2021 dont des œufs issus d’élevages au sol. © Adocom-RP
14 % des œufs achetés en magasin par les ménages en 2021 dont des œufs issus d’élevages au sol. © Adocom-RP

 

À lire aussi : Prix de l’aliment en hausse et celui de l’œuf en baisse (05/10/2021)

 

L’élevage au sol est « respectueux » du bien-être des poules

Ce nouveau « plébiscite », comme défini par Philippe Juven, s’explique par 71 % des Français qui jugent que le développement de ce type d’élevages alternatifs est « souhaitable ». Et ce, en complément des élevages plein air et bio.

 

Plus encore, selon une enquête du CNPO et du CSA en mai 2021, 84 % des Français estiment que l’élevage au sol, qui permet aux poules d’évoluer librement dans leur poulailler, est plus « respectueux » du bien-être des poules que les élevages en cages aménagées.

 

À lire aussi : Le CNPO demande une harmonisation européenne sur la fin du broyage (10/09/2021)