Le prix du lait versé aux producteurs européens n’aura pas connu de creux saisonnier en 2021. D’après les données de la Commission européenne, il a débuté l’année à 349 €/1 000 litres et s’est progressivement hissé à hauteur de 357 €/1 000 litres sur les mois de mai et juin. Les premières estimations laissent entrevoir une nouvelle hausse en juillet, de l’ordre de 2 €/1 000 litres.

 

À lire aussi : « Pas de creux saisonnier pour le prix du lait européen » par Antoine Auvray, économiste au Cniel (21/07/2021)

 

Entre mai et juin 2021, le prix réel du lait est resté relativement stable dans l’ensemble des états membres. Il n’a pas bougé en Allemagne (359 €/1 000 litres) et en Italie (360 €/1 000 litres). Il a gagné quelques euros en France (366 €/1 000 litres) et aux Pays-Bas (380 €/1 000 litres) et s’est légèrement replié en Irlande (374 €/1 000 litres), en Espagne (322 €/1 000 litres) et en Pologne (332 €/1 000 litres).

Progression de 32 €/1 000 litres entre 2020 et 2021

En juin toujours, le prix du lait enregistre une croissance de 9,8 % sur un an à l’échelle du Vieux continent. Sur cette période, la hausse est quasi généralisée. Le prix réel moyen a progressé de 6,1 % sur un an en France, de 13,1 % en Allemagne, de 15,2 % aux Pays-Bas et de 17,7 % en Irlande.

Légère baisse sur le marché des ingrédients laitiers

Depuis le mois de juin, les cotations européennes des ingrédients laitiers sont orientées à la baisse. Au 11 août 2021, le cours de la poudre de lait écrémé est estimé à 2 490 €/tonne, en hausse de 20 % sur un an. À la même date, le prix du beurre est évalué à 3 930 €/tonne (+ 15 % par rapport à 2020).