Le prix de l’agneau se replie légèrement entre décembre 2021, où il dépassait 8 €/kg de carcasse, et janvier 2022. L’Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture, annonce une cotation moyenne approchant 7,8 €/kg de carcasse en début d’année.

 

Ce tarif « dépasse de 57 centimes d’euros le niveau élevé de [janvier] 2021 et de 1,41 € la moyenne quinquennale. L’offre toujours limitée sur les marchés au regard de la demande continue à soutenir les prix », justifie l’Agreste, dans sa dernière note d’information rapide.

Les abattages d’agneaux progressent sur un an

« En janvier 2022, les abattages d’agneaux sont en hausse de 4,6 % par rapport à l’an dernier et de 8,7 % par rapport à la moyenne 2017-2021, chiffre l’Agreste. Ceux des ovins de réforme reculent de 0,6 % sur un an et de 4,3 % par rapport à la moyenne quinquennale. » Le tout, en nombre de têtes.

 

Sur l’ensemble de l’année 2021, les abattages français d’ovins ont progressé de 1,7 % sur un an, en tonne équivalent carcasse. Les importations de viande ovine ont augmenté de 30 %, et les exportations ont plus que quintuplé (+ 425 %). « Cette forte hausse est due aux réexportations de viande importée du Royaume-Uni », explique l’Agreste. Finalement, la consommation de viande ovine intérieure apparente est en retrait de presque 3 % en 2021.