Le prix réel du lait européen continue de grimper. En progression constante depuis janvier 2021, il est ainsi passé de 348,7 €/1 000 litres à cette époque à 434,8 €/1 000 litres en mars 2022, recense la Commission européenne.

 

Le prix de mars gagne encore 2,3 % par rapport au prix de février 2022. La France fait partie des rares États membres à voir son prix légèrement reculer d’un mois sur l’autre (−0,6 %). En Allemagne ou aux Pays-Bas, la hausse mensuelle oscille encore entre 3 et 4 %.

De fortes hausses annuelles

Par rapport au mois de mars 2021 cette fois-ci, le prix du lait européen fait un bon de 23,6 %. La tendance est positive dans l’ensemble des bassins laitiers du Vieux Continent. La stabilité est de mise à Chypre (583,2 €/1 000 litres en mars 2022). Mais ailleurs, les hausses annuelles vont de 11,3 % en Finlande (439,3 €/1 000 litres) à 48 % en Lituanie (476,2 €/1 000 litres).

 

Dans les plus grands bassins de production, le prix du lait croît d’environ 30 % entre mars 2021 et 2022 en Allemagne (460,1 €/1 000 litres), en Irlande (489,5 €/1 000 litres) et aux Pays-Bas (465 €/1 000 litres). En France, la progression annuelle se chiffre à 14,1 % (409,4 €/1 000 litres).

Légère inflexion sur le marché beurre poudre

Le début du mois d’avril marque une légère inflexion sur les cotations européennes du beurre et de la poudre de lait écrémé.

 

Fin avril, le prix du beurre est estimé à 6 810 € la tonne, soit une hausse conséquente de 69 % sur un an. Sur la même période, le prix de la poudre maigre gagne 62 % et s’affiche à 4 110 € la tonne.