« Un premier foyer de grippe aviaire a été confirmé dans un élevage de canards de la commune de Noailles, explique la préfecture dans son communiqué de presse diffusé le lundi 4 avril 2022. Conformément aux règles de gestion sanitaire, le foyer a été dépeuplé en vue de prévenir une éventuelle diffusion du virus. »

 

À lire aussi : Vers un dépeuplement des volailles autour des zones sensibles du Grand Ouest à cause de l’influenza aviaire (25/03/2022)

La commune de Noailles où a été détecté un foyer de grippe aviaire, est située au sud de Brive-la-Gaillarde. © Google Maps
La commune de Noailles où a été détecté un foyer de grippe aviaire, est située au sud de Brive-la-Gaillarde. © Google Maps

La préfecture précise que « depuis la détection de ce premier foyer d’influenza aviaire hautement pathogène en Corrèze et l’apparition d’autres foyers dans le Lot, ce sont plus de 30 communes qui sont concernées par une zone de protection ou une zone de surveillance définies par arrêté préfectoral. »

 

Ce week-end, le virus a également été repéré en Dordogne. Les professionnels du département ont rencontré le préfet hier. Une zone de dépeuplement préventif a été mise en place. À la date du 4 avril 2022, le ministère de l’Agriculture recensait 1 164 foyers en élevage, 42 cas dans la faune sauvage et 22 cas dans des basses-cours.

 

À lire aussi : Grippe aviaire, le cauchemar des éleveurs vendéens de volailles (21/03/2022)