« Pour éviter tout risque de diffusion du virus à d’autres élevages, des zones réglementées de protection (ZP) et de surveillance (ZS) sont mises en place dans un rayon de 3 et 10 km », annonce la préfecture dans un communiqué de presse du 16 mars 2022.

15 000 volailles abattues

Pour éviter la propagation du virus de la grippe aviaire, la préfecture précise dans son communiqué qu’une « opération de dépeuplement des 15 000 volailles présentes sur l’élevage concerné a été menée ».

 

« Dans ces périmètres, tous les lieux de détention de volailles et d’oiseaux captifs sont soumis à des prescriptions spécifiques, rappelle la préfecture. En particulier, les mouvements de volailles et autres oiseaux captifs sont interdits, sauf dérogations. »

 

Cette annonce d’un premier foyer en élevage en Bretagne, intervient alors que l’épidémie a ressurgi dans les Pays de la Loire. Ce qui a conduit le ministère de l’Agriculture à prendre des mesures d’abattage préventif.

 

À lire aussi : Des complications dans la gestion des abattages (16/03/2022)