Le 17 août 2022, un foyer d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) a été confirmé dans un élevage de dindons situé à Plöermel dans le Morbihan. « Dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation du virus, une opération de dépeuplement des 3 500 dindons présents dans l’élevage a été menée ce jour », indique la préfecture dans un communiqué de presse ce 18 août 2022.

17 communes sous haute surveillance

Des zones règlementées de protection (ZP) et de surveillance (ZS) ont été mises en place dans un rayon de 3 et 10 km. L’objectif est d’éviter tout risque de diffusion du virus à d’autres élevages.

 

Sont concernés les communes d’Augan, Campénéac, Caro, Gourhel, Monterrein, Plöermel, Loyat, Missiriac, Monteneuf, Montertelot, Porcaro, Reminiac, Ruffiac, Saint-Abraham, Taupont, Treal et Val d’Oust.

 

Des conditions spécifiques de détention de volailles et d’oiseaux captifs ont été établies dans ces périmètres. « Les mouvements de volailles et autres oiseaux captifs sont interdits, sauf dérogations accordées par la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) », précise la préfecture.

Mise en place d’une zone de contrôle temporaire

Le département du Morbihan rappelle également que le virus de la grippe aviaire « circule activement parmi les oiseaux sauvages » et que « sa diffusion aux volailles domestiques peut avoir des conséquences économiques et sanitaires importantes pour la filière avicole ».

 

Ainsi, une zone de contrôle temporaire a été mise en place par arrêté préfectoral sur l’ensemble du département le 12 août. Cet arrêté « impose aux particuliers et aux professionnels de la filière volaille de respecter strictement les mesures de biosécurité (notamment la mise à l’abri des volailles) et les invite à rester extrêmement vigilants ».