Le prix réel du lait européen se relève. En octobre, la Commission européenne l’estime à 350,20 €/1 000 litres. C’est 2 €/1 000 litres de moins que l’an passé (–0,6 %). Sur le second trimestre de 2020, en plein pic de la crise sanitaire et de la collecte laitière, l’écart avec le prix moyen relevé en 2019 tournait autour de 13 €/1 000 litres. L’écart se réduit sensiblement.

 

En parallèle, la collecte laitière tient bon. En cumul sur les neuf premiers mois de l’année, elle progresse de 1,8 % à l’échelle européenne.

Remontée saisonnière marquée

Entre septembre et octobre 2020, le prix du lait européen a grimpé de 3,2 %. Une telle progression mensuelle n’a pas eu lieu depuis deux ans. La remontée saisonnière est particulièrement marquée en Irlande (391 €/1 000 litres, +7 % par rapport à 2019), en Espagne (327 €/1 000 litres, +5 % par rapport à par rapport à 2019) et en Allemagne (348 €/1 000 litres, +4,8 % par rapport à 2019).

 

En France, le prix progresse de presque 3 % sur un mois et s’établit à 378 €/1 000 litres en octobre. Dans ces quatre pays, la collecte reste globalement stable d’une année sur l’autre en septembre.

 

Les Pays-Bas enregistrent la seule baisse de prix dans l’Union européenne entre septembre et octobre 2020, avec un repli de 0,7 %. Le prix moyen s’y monte désormais à 338 €/1 000 litres. Pour autant, la collecte y est également stable sur un an.

 

Sur un an, par rapport au mois d’octobre 2019, les prix pratiqués en France et en Allemagne restent stables. Mais le prix chute en Italie. À hauteur de 355 €/1 000 litres, il perd plus de 10 % sur un an. En cumul entre janvier et septembre, la collecte italienne a progressé de 4,3 %, soit la quatrième évolution la plus importante sur le Vieux Continent.

Valorisation beurre poudre stable

Depuis plus de trois mois, le cours européen de la poudre de lait écrémé reste stable. Au 2 décembre, la cotation relevée est de 2 160 € la tonne (–13 % par rapport à 2019).

 

On observe la même tendance sur le marché du beurre. Le prix européen s’est stabilisé autour de 3 470 € par tonne depuis plus de quatre mois. La courbe suit celle observée en 2019, avec léger retard de 4 %.