, le service statistique du ministère de l’Agriculture ce jeudi 15 octobre 2020. La part du lait bio représente 4,4 % de la collecte totale et celle des laits AOP/IGP 16,3 %.

 

 

> À lire aussi : Davantage de vaches laitières à l’abattoir (19/09/2020)

Des disparités entre bassins…

Seuls les bassins de production du Grand Est et du Centre échappent à ce repli. Les livraisons progressent de 2,7 % dans le premier, et sont stables dans le second (+ 0,7 %). « Parmi les plus grands bassins laitiers, le recul de la collecte se situe entre - 0,7 % pour le Grand Ouest et - 2,2 % pour le bassin Nord Picardie. Pour les plus petits bassins, la plus forte baisse revient au Sud-Ouest (- 5,9 %). »

 

En cumul sur les huit premiers mois de l’année, la collecte française de lait de vache reste tout de même supérieure à son niveau de l’an dernier : elle atteint 16 270 millions de litres, soit 0,7 % de plus que l’an dernier. La part du lait bio représente 4,5 % de la collecte totale cumulée et celle des laits AOP/IGP 16,8 %.

… et entre pays de l’Union européenne

Ailleurs dans l’Union européenne à 27, la collecte laitière a progressé de 1,8 % au mois de juillet 2020 par rapport à juillet 2019, d’après Eurostat. « Sur un an, elle augmente légèrement en Allemagne (+ 0,8 %), en Espagne (+ 1,1 %) et aux Pays-Bas (+ 1,1 %). Les hausses sont plus marquées en Pologne (+ 2,2 %) et en Irlande (+ 4 %). À l’inverse, elle recule de 1,4 % en Italie. »