C’est désormais chose faite. Conformément à l’arrêté ministériel publié le 21 février 2022, l’importation et la mise sur le marché en France de « viandes et produits à base des viandes issues d’animaux ayant reçu des antibiotiques utilisés pour favoriser la croissance ou augmenter le rendement des animaux » entre en vigueur demain, le vendredi 22 avril 2022.

 

> À lire aussi : La France interdit l’importation de viandes aux antibiotiques de croissance (22/02/2022)

 

Les importateurs avaient deux mois, à compter de la publication du texte, pour se mettre en conformité, certaines commandes ayant été passées avant l’arrêté. Désormais, ils devront recueillir auprès de leurs fournisseurs « des attestations de conformité pour les produits importés de pays tiers de l’Union européenne n’ayant pas interdit l’utilisation des antibiotiques utilisés en tant que facteurs de croissance.

Le texte européen se fait attendre

Ces dispositions à l’échelle française ont été prises en anticipation de mesures européennes pour lesquelles le calendrier reste indéterminé. Lors de la publication de l’arrêté, les professionnels de la filière de la volaille de chair — viande la plus concernée par ce texte — avaient souligné les difficultés pour assurer, à l’échelle française, la traçabilité de viandes en provenance des pays tiers. Elle est en effet est assurée sur les lieux de dédouanement, qui sont situés essentiellement chez nos voisins européens.