Le 24 mai 2022, l’Assemblée mondiale des délégués de l’Organisation internationale de la santé animale (OIE) a donné à la France le statut de « pays à risque négligeable » vis-à-vis de l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB). Elle était jusqu’alors classée parmi les pays présentant un risque contrôlé.

 

La modification de ce statut devait être évaluée et entérinée par la Commission européenne. C’est chose faite depuis le 8 août 2022, date à laquelle la décision a été publiée au Journal officiel de l’Union européenne.

Opportunités à l’exportation

La reconnaissance officielle de ce statut par l’Union européenne était très attendue par les professionnels de la filière, dont Culture Viande qui s’était réjoui de la décision de l’OIE. Cette dernière permettra la restauration et l’ouverture de marchés à l’exportation, selon le syndicat de l’abattage-découpe.