les cours des bovins finis se rapprochent de ceux de janvier 2016. Le cours moyen des vaches de type « O », plutôt laitières, est inférieur de plus de 5 % par rapport à la période 2011-2015. Les abattages de veaux de boucherie reculent aussi par rapport au mois précédent. Leur cours est en net repli de 4,5 % en glissement annuel et de 7 % par rapport à la moyenne des cours de la période 2011-2015.

 

Progression des exportations de broutards

Avec plus d’un million de têtes, les exportations totales de broutards ont progressé de 3 % en 2016 par rapport à 2015. Les ventes d’animaux lourds ont augmenté alors que les ventes d’animaux légers ont reculé de 18 %. Le marché débute l’année 2017 avec des cours tendus. À 2,53 €/kg vif, le cours moyen du broutard charolais est inférieur de plus de 7 % à son niveau de 2016.

 

En 2016, les exportations de bovins finis ont reculé de plus de 4 %. Les ventes vers les pays tiers se sont repliées de 22 % alors les ventes vers l’UE ont progressé de 7 %. En décembre 2016, les exportations de viande bovine étaient en retrait de 3,8 % par rapport à décembre 2015. Sur l’année 2016, ces exportations sont stables par rapport à 2015.

Recul de 7 % des importations de viande

En décembre 2016, les importations de viande bovine sont quasiment stables. Par contre, elles sont en repli de près de 7 % sur l’année. En décembre 2016, avec plus de 126 000 téc, la consommation apparente de viande bovine est en hausse de 2,9 % par rapport à décembre 2015. Sur l’année, elle est en repli de 0,7 %, par rapport à 2015.