.

 

Au-dessus de la référence

Sur l’ensemble du territoire aussi, la pousse de l’herbe entre le 20 mars et le 20 avril dépasse sa valeur mensuelle de référence. « Elle est même plus de 1,5 fois supérieure à la pousse mensuelle de référence pour la majorité des régions fourragères. L’ouest de la Nouvelle Aquitaine et le sud de l’Occitanie ont une pousse mensuelle légèrement moins importante, mais tout de même excédentaire. »

 

L’hiver sec n’a pas empêché la campagne de commencer dans de bonnes conditions, grâce notamment à « des températures douces et des pluies bénéfiques en mars qui ont favorisé un démarrage vigoureux de la végétation ». Le ministère souligne toutefois que les précipitations hivernales n’ont pas assuré « un remplissage optimal des nappes phréatiques, en particulier dans le Nord-Ouest. Un épisode gélif s’est également produit à la fin de la deuxième décade d’avril. La suite de la campagne pourrait en subir les conséquences. »