Au printemps, la production des prairies était quasi conforme au rendement de référence. Sauf dans quelques départements du centre et de l’est de la France.

 

 

 

 

Pendant l’été et l’automne, les rendements fourragers se sont effondrés dans quasi toutes les régions pour afficher une baisse de 37,4 % par rapport au rendement de référence.