, la collecte de lait de vache recule de 7,6 % en novembre 2016 par rapport à la même période en 2015. La production souffre notamment d’un manque de disponibilité et de qualité des fourrages, et des engagements à réduire la production dans le cadre des plans français et européen. Parmi les plus grands bassins laitiers, la collecte chute de 5,8 % dans le Grand Ouest, de 5,9 % en Normandie, de 10,2 % dans le Grand Est et de 8,3 % dans le bassin Nord-Picardie.

 

Le prix du lait se redresse

En novembre toujours, le prix du lait standard 38/32 g/l affiche 303 €/1 000 l en moyenne, et celui du lait à teneurs réelles 334 €/1 000 litres. Les deux tendent à se redresser dans la plupart des bassins laitiers. Les évolutions du prix du lait standard sur un an restent néanmoins contrastées : le ministère constate de faibles variations dans certains bassins, comme la Normandie, et des baisses plus marquées dans d’autres, le Nord et la Picardie notamment.

 

Des chiffres haussiers chez certains voisins européens

D’après Eurostat, la collecte laitière européenne (Union européenne à 28) cumulée de janvier à octobre 2016 ralentit. « Elle ne progresse plus que de 1,3 % par rapport à l’an passé, contre 1,8 % pour le cumul de janvier à septembre, relate la note. Les évolutions sont plus ou moins marquées selon les pays : en cumul de janvier à octobre 2016, la collecte progresse de 9 % aux Pays-Bas, mais plus faiblement en Italie, Allemagne et Pologne. Elle recule de 3,6 % au Royaume-Uni et de 1,6 % en France par rapport à la même période 2015. »