Le poids moyen des carcasses se replie de 700 g pour atteindre 82,6 kg, ce qui témoigne de la demande soutenue de viande porcine.

 

Le boom des exportations

De janvier à septembre 2016, la production française progresse de près de 1 % en volume, « malgré un repli de 4,1 % en septembre, lié à la baisse des abattages. En septembre, les exportations françaises de viande porcine se replient de 2,7 % en glissement annuel. En revanche, elles progressent de près de 4 % en cumul depuis le début de 2016, soit 16 500 tec de plus. »

 

Sur cette période, les exportations de la France vers l’Union européenne chutent de 27 500 tec, alors que celles vers la Chine bondissent de 46 000 tec. « Au cours des trois premiers trimestres, les importations reculent (–1,5 %, soit 32 000 tec de moins) essentiellement en provenance de l’Allemagne et de l’Espagne. La consommation est en baisse de 2 % sur la période de janvier à septembre. »