Montrés du doigt pour la production de méthane engendré par leur bétail, les éleveurs néerlandais vont devoir changer leurs pratiques. Le recours à un élevage circulaire avec des méthodes de recyclage du lisier semble une porte de sortie, allant dans le sens d’une limitation des émissions de CO2, fixée dans l’accord de Paris.