Souvent cantonné au catalogue des options au cours des précédentes années, le terminal de bord devient un outil incontournable sur les tracteurs les plus sophistiqués. Il est par exemple indispensable pour paramétrer les transmissions à variation continue ou programmer les séquences répétitives de bout de champ.

Compte tenu du surcoût important engendré par les écrans de grande taille, plusieurs constructeurs proposent des alternatives telles que de petits moniteurs intégrés dans le montant A de la cabine. Ces derniers permettent de réaliser la plupart des programmes offerts par les grands terminaux, tout en économisant quelques milliers d'euros.

C'est le cas pour Case IH, New Holland ou Deutz-Fahr. Chez ce dernier, l'écran de série monté dans le montant de la cabine est en couleur et reprend 90 % des fonctions du iMonitor de grande taille proposé en option.

Seuls quelques paramétrages pointus pour la transmission et les ponts ne sont disponibles que sur le iMonitor. Les grands terminaux sont aussi nettement plus pratiques pour programmer les séquences de bout de champ. La plupart des interfaces offrent la possibilité de programmer à poste fixe, de modifier les séquences et de les sauvegarder pour une utilisation ultérieure.

L'isobus se concrétise

Les ordinateurs de bord intègrent de plus en plus souvent la fonction Isobus, c'est-à-dire qu'ils sont capables de piloter un outil conforme lui aussi à cette norme sans utiliser de boîtier supplémentaire en cabine. Il faudra juste s'assurer que tracteur et outil répondent à la même version d'Isobus. 

A télécharger :

Retrouvez également une partie de ces matériels en vidéo et la présentation des tracteurs dans le numéro 3530, du 14 mars 2014 de La France Agricole.

Dossier réalisé par Henri Etignard, Vincent Gobert et Corinne Le Gall (publié le 14 mars 2014)