Difficile de ne pas trouver son bonheur parmi toutes les boîtes de vitesse proposées dans cette catégorie de tracteurs. De la simple transmission mécanique jusqu'à la variation continue, toutes les technologies sont maintenant déclinées sur ces modèles au gabarit compact.

La palme de la simplicité revient à Belarus, avec sa transmission mécanique sans inverseur. Au volant, la conduite n'est pourtant pas si simple car il faut comprendre et apprivoiser cette boîte à étages qui nécessite de présélectionner une position avant de choisir une gamme.

Dans le domaine des boîtes sophistiquées, la variation continue tient toujours le haut du panier. La plupart des constructeurs la proposent désormais dans ces créneaux de puissance.

Mais la technique qui fait la percée la plus impressionnante sur ce marché dominé par les semi-powershift est la boîte robotisée. Il s'agit en fait d'une semi-powershift sur laquelle il n'est pas nécessaire de débrayer pour passer un rapport mécanique.

Claas, Massey Ferguson, Valtra et plus récemment Deutz-Fahr proposent ce type de boîte, dont la conduite est celle d'une full-powershift. Perfectionnées, les boîtes robotisées offrent aussi la possibilité d'automatiser le passage des rapports en fonction de la charge du moteur.

Toujours plus de marques

Parallèlement, les tracteurs low-cost poursuivent leur offensive. Cette offre en pleine expansion s'est néanmoins assainie ces deux dernières années avec le retrait du marché de certains constructeurs chinois et indiens qui proposaient des modèles plus qu'exotiques. Mais les Polonais et surtout Belarus poursuivent leur offensive.

A télécharger :

Retrouvez également une partie de ces matériels en vidéo et la présentation des tracteurs dans le numéro 3530, du 14 mars 2014 de La France Agricole.

Dossier réalisé par Henri Etignard, Vincent Gobert et Corinne Le Gall (publié le 14 mars 2014)