Avec la moitié des chefs d’exploitation en âge de partir en retraite dans les dix prochaines années, former des jeunes à l’agriculture de demain est un enjeu crucial.

Un défi que devra relever l’enseignement agricole en s’adaptant aux attentes de ces futurs exploitants. Le ministère de l’Agriculture a ainsi engagé une rénovation de l’enseignement dont il a la tutelle. Les premières applications verront le jour à la rentrée prochaine. L’objectif est double : répondre aux enjeux et à la diversité de l’agriculture, ainsi qu’aux attentes de la société.

L’enseignement devra aussi s’adapter à un nouveau public. La photo de classe de jeunes issus exclusivement de familles agricoles a vieilli. Alors que les effectifs globaux de l’enseignement technique du secteur ont atteint 194 000 élèves - étudiants et apprentis - en 2019, après quelques années de fléchissement, les profils de ces derniers sont en constante évolution. Il y a trente ans, 40 % étaient fils ou fille d’agriculteurs, ils ne sont plus que 10 %. Alors qu’elles représentaient 20 % des effectifs en 1975, les femmes incarnent presque la moitié des élèves en formation initiale.La formation continue se développe également sous l’engouement de nouveaux profils en pleine reconversion professionnelle et qui cherchent à se former au métier d’agriculteur, explique Philippe Poussin, secrétaire général au CNEAP (Conseil national de l’enseignement agricole privé).

Pour attirer ces publics qui n’ont pas la connaissance familiale, le ministère a lancé, en 2019, une campagne de communication appelée « L’aventure du vivant ». Avec la rénovation des formations, la direction générale de l’enseignement et de la recherche du ministère de l’Agriculture veut passer à la seconde étape.

A. Marcotte et A. Gambarini

Retrouvez sur notre site internet lafranceagricole.fr/lycees-agricoles les résultats et les informations de tous les diplômes comptabilisés par le ministère de l’Agriculture : Bépa, bacs professionnels, bacs technologiques et BTSA. Vous pourrez y découvrir votre lycée grâce au moteur de recherche développé par nos équipes.