La transmission à variation continue Dyna-VT équipe une grande partie de la gamme de tracteurs Massey Ferguson. Cette boîte possède deux rapports mécaniques (0 à 30 km/h et 0 à 50 km/h) qu’il est nécessaire de sélectionner à l’arrêt avec le bouton « lièvre », placé sur l’accoudoir. S’il est tentant de tout faire en plage « lièvre » afin de s’économiser une manipulation, Massey Ferguson proscrit fermement cette pratique. Non seulement le tracteur ne travaillera pas avec son rendement optimal, ce qui induira une hausse de consommation, mais cette pratique va endommager la boîte de façon permanente.

 

Deux réglages sont possibles pour le superviseur de sous-régime : pour les travaux en traction et pour les travaux avec prise de force embrayée. © P. Peeters/GFA
Deux réglages sont possibles pour le superviseur de sous-régime : pour les travaux en traction et pour les travaux avec prise de force embrayée. © P. Peeters/GFA

Une molette, deux fonctions

Il est possible de conduire avec le joystick ou la pédale mais il faut obligatoirement activer un bouton pour passer de l’un à l’autre. La boîte est gérée soit automatiquement avec le mode DTM (le tracteur pilote le rapport entre le régime et la boîte), soit manuellement.

 

La réactivité du moteur, c’est-à-dire la vitesse de montée dans les tours, se règle dans le terminal. © P. Peeters/GFA
La réactivité du moteur, c’est-à-dire la vitesse de montée dans les tours, se règle dans le terminal. © P. Peeters/GFA

Il est possible d’enregistrer deux vitesses d’avancement C1 et C2 depuis l’accoudoir, grâce à la molette dédiée à chacun ou en roulant. Tout paraît simple mais la situation se complique avec le mode pédale. En effet, dans cette configuration, la molette C1 sert toujours à régler la vitesse C1 mais la molette C2 sert à fixer une vitesse de butée. Dans ce cas, nous disposons de deux butées puisque la transmission en propose déjà une autre, réglable dans le terminal. Cette solution présente un intérêt dans les fourrières.

 

Les données de la télématique MF Connect permettent de repérer des points d’économie de GNR comme le temps passé au ralenti (Idle). © Massey Ferguson
Les données de la télématique MF Connect permettent de repérer des points d’économie de GNR comme le temps passé au ralenti (Idle). © Massey Ferguson

Pour régler la plage d’évolution du régime moteur, nous disposons de deux superviseurs de sous-régime (droop), l’un pour la traction et l’autre pour la prise de force. Ils se règlent en pourcentage, dans le terminal. Ce dernier propose d’activer de nombreux autres automatismes qui favorisent la productivité et réduisent la consommation comme la possibilité d’engager un régime moteur mémorisé dès qu’une vitesse C1 ou C2 est sélectionnée. Enfin, la réactivité du moteur est réglable, avec là aussi des économies de GNR à la clé.

Corinne Le Gall