En un peu plus de 10 ans d’existence, Sun’Agri est sortie de l’ombre et fait aujourd’hui rayonner l’agrivoltaïsme dynamique en faisant de la France une pionnière du secteur. Cela consiste à utiliser des structures photovoltaïques mobiles au-dessus de parcelles agricoles, pour piloter avec précision l’ombrage des plantes et limiter les conséquences des aléas climatiques sur les cultures.

 

Le concours national Natur’Tech pour l’innovation en agriculture a récompensé Sun’Agri du prix « Adaptation au changement Climatique » Pink Lady. Pionnière, élève modèle et leader mondial du secteur, elle avait raflé en avril dernier 75 % des volumes de l’appel d’offres lancé par la commission de régulation de l’énergie (CRE) portant sur les productions photovoltaïques innovantes. En juin dernier, c’est la fondation Solar Impulse qui labélisait l’entreprise française, tandis qu’en 2019 elle recevait la médaille d’Or du Sitevi innovation award.

Prioriser la production agricole

L’entreprise occitane créée en 2009 se pose comme intermédiaire entre agriculteurs et fournisseur d’électricité et garantit l’utilisation de l’ombrage des panneaux à des fins de production agricole. Leur système a été travaillé avec ITK, spécialiste des technologies numériques au service de la production agricole. Il se base sur le modèle de croissance des plantes. Le positionnement des panneaux s’adapte aux conditions météorologiques et à l’état des cultures.

 

Les panneaux s’effacent pour laisser pleinement les cultures profiter du rayonnement solaire lorsqu’il est nécessaire, mais offre de l’ombre quand les plantes sont susceptibles d’entrer en stress hydrique et thermique. Les panneaux positionnés à l’horizontale protègent de la grêle, mais aussi du gel en préservant la température au sol entre +1 et +3°C au-dessus d’une parcelle équivalente non-protégée. Pour l’instant développée principalement pour les productions viticoles, arboricoles et maraîchères, la solution de Sun’Agri pourrait à l’avenir s’adapter aux systèmes de grandes cultures.