« Pour vendre correctement sa récolte, il faut avoir une connaissance des prix du marché. Ce qui est rarement le cas », note Anaël Bibard, l’un des fondateurs de Farmleap. Afin d’offrir plus de transparence sur le marché de la commercialisation des céréales, tant pour les acheteurs que pour les vendeurs, la société a ainsi mis au point une nouvelle plateforme baptisée Prix-moisson.com.

 

Son principe est simple : pour l’agriculteur, il suffit de se connecter sur le site, de renseigner en quelques minutes les prix auxquels il a vendu ses cultures (blé, maïs, orge, colza, orge brassicole) et de consulter librement les prix enregistrés par ses pairs.

Anonyme et gratuit

« L’outil est très simple d’utilisation, il est rapide et géolocalisé, il informe en temps réel et gratuitement les utilisateurs des prix pratiqués », poursuit Anaël Bibard. Les utilisateurs sont anonymes, ils doivent simplement se signaler d’une balise à déposer dans leur département, où ils le souhaitent : ce peut être à l’emplacement de leur coopérative, de la mairie de leur commune, ou de l’une de leurs parcelles. À l’instar d’autres plateformes collaboratives, la condition de son succès dépendra du nombre de ses usagers.

 

Farmleap est à l’origine d’une autre plateforme qui l’a fait connaître auprès de la profession, un Ceta (centre d’études techniques agricoles) numérique pour partager ses données techniques (éléments parcellaires notamment) entre exploitations.