Réduction des fenêtres météo, diminution de la main-d’œuvre et hausse de la puissance de traction disponible sont autant de facteurs qui pous­sent à l’augmentation du volume des remorques.

Mais cette course à la grosse capacité n’est pas sans conséquences, en particulier pour la sécurité. Les risques pour le bennage sous les lignes électriques, la vidange sur le silo de maïs ou encore la livraison du grain sous un hangar pour le stockage­ à plat augmentent avec la capacité de la caisse.

Le déchargement à plat est la solution pour combiner rendement de chantier et sécurité. Sur les 4 000 re­morques vendues en France chaque année, les solutions de déchar­gement à plat ne représentent, pour le moment, qu’une très faible proportion­.

Mais les catalogues des constructeurs de véhicules agraires s’étoffent depuis deux ans avec des solutions à fond poussant, tirant ou alternatif. Le développement de la méthanisation et l’utilisation croissante d’ensilage de maïs dans la recette sert de catalyseur à l’adoption de la vidange à plat, comme c’est le cas en Allemagne depuis plusieurs années.

Paul Denis et Corinne Le Gall

Sommaire

Transport de vrac : TRANSPORT DE VRAC La vidange à plat gagne du terrain La vidange à plat gagne du terrain