En 2019, plus de deux mille exploitations étaient conduites en agriculture biologique en Normandie, et la surface totale (bio et conversion) dépassait 100 000 ha. « Des agriculteurs des divers réseaux agriculture de conservation se sont convertis en bio en 2018 et 2019, raconte Jacques Girard. Le non-labour est d’autant plus un sujet d’intérêt. » Le semis direct sans travail du sol en bio n’a toutefois pas été...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
80%

Vous avez parcouru 80% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !