Il a fallu faire des choix, alors que ces expérimentations sont des premières. Les grandes cuves de 10 m3 n’ont, par exemple, pas été enterrées dans un souci d’économies. Le système est réfléchi pour être reproductible et aménageable dans les serres existantes, anciennes ou récentes.

L’expérience nécessite aussi l’installation de multiples sondes pour automatiser entièrement le fonctionnement. Tendre vers le zéro phyto, avancer la précocité de production de trois semaines, réaliser 75 % d’économies d’énergies et diminuer de 95 % les émissions sont les principaux objectifs.