Les prix de la féverole récolte 2020, bien qu’élevés depuis deux ans et demi, n’ont pas suivi la tendance haussière des autres matières premières en raison d’une demande plus faible que le pois, et de la concurrence des autres pays à destination de la Norvège. « Ils ont même été dépassés par les prix du pois standard, ce qui n’est pas fréquent », indique Terres Univia dans sa note aux opérateurs du mois de mars 2021.