«Le désherbage demeure un point délicat de l’itinéraire technique du sorgho, reconnaît Jean-Luc Verdier, chez Arvalis. Et les solutions chimiques n’étant pas pléthoriques, la réussite des semis est importante pour ne pas subir trop tôt la concurrence des adventices. »
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
31%

Vous avez parcouru 31% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !