«En raison de la très faible vitesse de recouvrement du sol par la culture, le soja est très sensible à la concurrence des mauvaises herbes en début de cycle », explique Terres Inovia. Franck Duroueix, responsable de l’évaluation des intrants, ajoute : « Le désherbage du soja demeure pointu. Les enquêtes terrain démontrent en effet que nombre de parcelles restent sales, notamment en présence de ché...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
14%

Vous avez parcouru 14% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !