Principal moyen de désherbage, le labour est généralisé en agriculture biologique. « Il permet aussi, on l’a vu cet automne, de préparer un lit de semences dans des conditions de ressuyage lent », rappelle Jacques Girard, conseiller bio à la chambre d’agriculture du Calvados. Son impact sur la vie biologique, la dilution de la matière organique et l’érosion des sols pousse cependant certains à vouloir...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
20%

Vous avez parcouru 20% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !