« Les pollutions ponctuelles consécutives à des accidents de manipulation ou de mauvaises pratiques seraient à l’origine d’une majorité des transferts dans les eaux de produits phyto. Une sensibilisation aux bonnes pratiques réduit ces transferts de 60 % », rapporte l’UIPP (1), qui lance OptiPhytO. Disponible sur Google play et App Store depuis peu, l’application renforce la palette d’outils pour aider les agriculteurs ainsi que les techniciens à la prévention des risques de pollutions ponctuelles des eaux, au respect de la réglementation et aux bonnes pratiques.

Les structures intéressées (coopérative, agence de l’eau…) doivent signer une convention de partenariat gratuite avec l’UIPP. Puis les conseillers téléchargent l’appli avec un mot de passe et réalisent des entretiens individuels auprès des agriculteurs d’un secteur. Chaque exploitant reçoit son rapport personnalisé par mail. Quant à l’UIPP, elle renvoie les statistiques collectives anonymisées à la structure participante.

Céline Fricotté

(1) Union des industries de la protection des plantes.