Remplacer le travail de l’acier par celui des racines : le principe du « strip-till végétal » fait rêver tous les amateurs de conservation du sol. De quoi s’agit-il ? D’une combinaison de la technique du strip-till – travail du sol localisé sur la ligne du semis – et de l’implantation de couverts végétaux. L’objectif est de localiser les espèces d’interculture en fonction...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
16%

Vous avez parcouru 16% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !