Des chercheurs américains viennent de publier, dans la revue scientifique Nature, des travaux portant sur le goût des tomates industrielles. En travaillant sur le génome de la solanacée, qui a été séquencé en 2012, les chercheurs ont pu identifier des mutations dans cinq à six gènes qui contrôlent la synthèse des substances chimiques contribuant à donner du goût à ces fruits. Ils ont ensuite remplacé...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
84%

Vous avez parcouru 84% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !