Le Comité national de l’agriculture biologique (Cnab), réuni le 13 décembre dernier, a préconisé d’écarter certaines catégories d’effluents de la fertilisation des terres cultivées en bio, « en particulier ceux issus d’élevages en cages ou sur caillebotis intégral ». Ces modes d’élevage étant « contraires à la politique de bien-être animal prônée par l’agriculture biologique et étant souvent associées à des pratiques très intensives, leurs effluents ne sauraient être acceptés dans le système de production bio », précise le Cnab.

Si cette préconisation est validée, le comité propose un délai d’un an pour l’appliquer et de réaliser un bilan en juin 2020, par exemple.

F. M.