«Nous voulons savoir si un couvert semi-permanent de trèfle blanc intermédiaire, source d’azote, a un intérêt sur le rendement, la protéine et la fertilisation dans une rotation colza-blé-orge de printemps-betterave-blé et quels sont les risques associés, explique Philippe Hauprich, d’Arvalis. Le but final serait d’obtenir un rendement et une qualité identiques, tout en réduisant l’apport d’azote...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
15%

Vous avez parcouru 15% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !