Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Bien utiliser la propyzamide

réservé aux abonnés

 - -->
Si le risque de résistance des graminées n’est pas à exclure, les rotations pratiquées devraient assurer la durabilité de cette solution. © WATIER-VISUEL

L’antigraminées est efficace en conditions froides et humides, dès le début novembre, sur des adventices peu développées.

En colza, la propyzamide est l’une des seules solutions permettant de venir à bout de graminées résistantes, notamment ray-grass et vulpins. Il s’agit de la molécule contenue dans Kerb Flo, Ielo, Yago ou Biwix. « Le produit consolide la base prélevée (chloroacétamides, napropamide) ou prend le relais des éventuels antigraminées foliaires suite à des infestations précoces », précise Terres Inovia.

La propyzamide s’applique dès le début novembre. Son utilisation est autorisée jusqu’au 31 janvier. Cependant, mieux vaut éviter une intervention tardive. Elle est, en effet, absorbé par les racines, ce qui rend son action lente, et plus le système racinaire des graminées est développé, moins celui-ci est efficace. Il est donc préférable d’agir lorsque les graminées sont jeunes, en début de tallage. « Entre début novembre et fin décembre, la probabilité d’un impact de l’herbicide sur la qualité de l’eau est la plus faible », renchérit l’Institut technique.

Lutter contre les résistances

La propyzamide doit être appliquée dans des conditions optimales, quand le sol est suffisamment froid, soit dès 10 °C, « pour empêcher une dégradation trop rapide de la molécule, synonyme de perte de résultats dans la durée », ajoute l’institut. L’humidité du sol est également un facteur de réussite, « mais ne pas l’employer sur sol saturé en eau, avant une pluie trop importante, ou sur sol trop sec afin de limiter le risque de ruissellement. »

« Si le risque de résistance des graminées n’est pas à exclure, les rotations pratiquées devraient assurer la durabilité de cette solution. Le désherbage est une gestion difficile qui doit faire appel à de multiples leviers », conclut Terres Inovia.

Justine Papin

Gestion du risqueà long terme

Terres Inovia rappelle que « pour préserver la durabilité des solutions type « dimes », notamment cléthodime dans Centurion, Select, Balistik… Car certaines cultures ne disposent pas d’autres alternatives, la propyzamide est, aujourd’hui, essentielle en complément des méthodes agronomiques préventives (rotation, labour et faux semis). »

Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Le colza atteint un nouveau record

Les prix du colza étaient en hausse mardi 21 septembre 2021 dans l’après-midi sur le marché européen, franchissant la barre symbolique des 600 euros la tonne, dopés par un rebond des huiles en Asie.
Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités

Cet article est paru dans La France Agricole

Transmission & Patrimoine : tous les conseils pour passer le relais !