En 2014, l’étude de suivi des itinéraires techniques par enquête auprès des betteraviers (1) chiffrait à 2,5 l’indice de fréquence des traitements (IFT) pour les herbicides sélectifs en betteraves. C’est donc un gros poste de dépense, et un point faible sur le volet environnemental. Si les bineuses épaulent souvent les herbicides, et si les équipements de pulvérisation localisée sont disponibles,...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
23%

Vous avez parcouru 23% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !