Dans le réseau d’essais de Bayer, la modulation intraparcellaire des densités de semis en maïs grain est aussi testée : le gain net moyen sur les 92 essais conduits entre 2017 et 2019 est de 79 €/ha.